Révolutionnaires !

NPA haute vallée de l'Aude

Conseil général

Classé dans : Billet d'humeur — 21 mars 2015 @ 10 h 32 min

socialistes

Hervé BARO prétend que le département est renforcé par la réforme territoriale !

 

Le magazine du conseil général de l’Aude vante systématiquement la politique de la majorité départementale. Comment les rédacteurs de « Perspectives » allaient-ils réagir face à une réforme territoriale qui, à la veille des élections, laisse dans le flou les compétences comme les financements du département « réformé », sans oublier que la suppression de cet échelon reste dans les cartons de l’actuel gouvernement comme de la droite ? 

La lecture des tribunes des groupes politiques est toujours édifiante. Dans le magazine de mars, l’UMP Robert DEJEAN, qui appelle logiquement de ses vœux la défaite du PS, souligne ces incertitudes en oubliant que la réforme territoriale du gouvernement ne diffère guère des projets de SARKOZY. Ses préoccupations « sociales » se manifestent dans la dénonciation du nombre, à ses yeux excessif, des agents territoriaux ; on peut supposer que la droite, si elle devient majoritaire dans l’Aude, contribuera à la lutte contre le chômage en supprimant des centaines d’emplois qui contribuent au service public, aggravant ainsi les réductions d’effectifs planifiées par le gouvernement.

Hervé BARO, socialiste et porte-plume du groupe de la majorité départementale se réjouit en revanche de la nouvelle organisation territoriale qui aboutit selon lui à un « département renforcé dans ses compétences et ses prérogatives », avec au passage un curieux hommage à la loi RAFFARIN de 2004. Les élus PS ont avalé d’autres couleuvres, dont la suppression de la région Languedoc-Roussillon qu’ils prétendaient pourtant défendre avec une pétition en ligne sur le site du conseil régional. On suppose que « nos » députés ont obtenu quelques contreparties… pour eux. On note aussi que les candidats socialistes aux départementales se gardent bien d’afficher leur soutien à Hollande et Valls, ils se réclament de la majorité départementale, à se demander si Francis SAVY est toujours au PS. Il est vrai que Pierre Castel ne revendique pas davantage son appartenance à l’UMP. Les deux cherchent à gommer la portée nationale de ce scrutin, ce qui risque malheureusement de profiter au FN.

Un petit doute : cette apologie de la réforme territoriale est elle partagée par tous les conseillers qui s’inscrivent dans la majorité départementale (bien que les candidats PS se réservent cet intitulé pour les élections) ? Le groupe majoritaire compte en effet, sous la houlette du parti socialiste, deux élus PCF, Alain MARCAILLOU (vice président du CG) et Gilbert PLA, un élu EELV, Stéphane LINIOU, et plus surprenant encore Eliane SCHIVARDI, du POI, qui cette fois fait liste commune avec un « déçu du PS ». On peut espérer qu’ils ne sont pas d’accord avec une réforme qui vise entre autre à instaurer le bipartisme et risque fort de les priver de leur mandat, mais pas au point sans doute de quitter le groupe majoritaire. Leur voix n’a pas fait défaut à André VIOLA lors du vote du budget 2015…

Cette politique du cul entre deux chaises fait sans doute que les listes AUDE – Alternative, Union, Démocratie, Ecologie – qui associent dans notre département les composantes du Front de Gauche aux formations pas franchement anticapitalistes et plutôt éloignées du mouvement ouvrier que sont Europe Ecologie Les Verts et le conglomérat Nouvelle Donne, se gardent bien, dans les tracts et professions de foi, de toute critique en règle de ce que fut l’action du conseil général ces dernières années. Quant à la liste autonome du PCF sur Limoux, soutenue semble-t-il par la fédération de l’Aude contre celle du Front de Gauche, elle a une robuste tradition d’allégeance au PS.

Si le social libéralisme fait l’objet de dénonciations véhémentes cela reste verbal : le refus de poursuivre la collaboration avec l’exécutif PS au niveau départemental, pour ne rien dire de la future région, n’est nullement affirmé ; on ignore les possibles accords de second tour. Le  « socialisme local » est-il plus fréquentable et moins « austéritaire » ?

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Blog du niveau intermédiaire |
ALG- Officiel |
Lerenouveaudebreuilpont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GRAND DEBT AUDO
| Perjalanana8
| Turlupinade