Révolutionnaires !

NPA haute vallée de l'Aude

Santé

Classé dans : Egalité! — 21 mars 2015 @ 10 h 42 min

affiche_franchises_medicales_stc_moyenne

Contre le libéralisme médical, soutenons la généralisation du tiers payant

 

Dimanche 15 mars, les médecins libéraux, étudiants en médecine, chirurgiens-dentistes et patrons de cliniques privées sont descendus dans la rue pour exiger le retrait du projet de loi de santé présenté par Marisol Touraine, dénonçant sans rire le risque d’une étatisation du système de santé. En fait ils défendent l’exercice commercial de la médecine, la main mise des intérêts privés sur notre santé. En effet si la loi, au travers de l’action des agences régionales de santé, renforce effectivement le pouvoir de l’état comme administrateur du système de soin, c’est pour mieux le mettre au service des intérêts privés au travers des « groupements hospitaliers de territoires ». Nous combattons cette loi qui s’inscrit dans la continuité de la loi Bachelot, mais bien sûr notre opposition ne s’inscrit pas sur le même terrain que celle des médecins réactionnaires.

Pour le gouvernement, plus enclin à céder du terrain face aux revendications patronales qu’à satisfaire les revendications ouvrières et populaires, cette opposition frontale, réactionnaire jusqu’à la caricature, est pain béni. Elle lui donne un vernis de gauche, ainsi qu’à une réforme pourtant purement libérale dans son contenu, avec poursuite de la privatisation bien réelle qui passe notamment par le démantèlement et l’asphyxie financière de l’hôpital public et des centres de santé. Toujours à plat ventre devant le lobby de la médecine libérale, le même gouvernement s’est montré incapable d’interdire la scandaleuse pratique des dépassements d’honoraires, prétendant seulement l’encadrer.

Contre le refus des médecins qui préfèrent la carte bancaire à la carte vitale, nous défendons l’extension du « Tiers Payant » qui permettrait au malade de ne plus faire l’avance des frais de consultation, avance dont on connaît la responsabilité dans le renoncement aux soins. Les toubibs qui n’ont pas hésité à « prendre leurs patients en otages » sans que les médias ne s’en indignent ont, pour ceux d’entre eux qui s’inquiétaient seulement de la lourdeur d’un travail administratif supplémentaire, été manipulés par les syndicats de droite. Cependant les propos de beaucoup de manifestants qui dénonçaient la « déresponsabilisation » des patients qui n’auraient plus à mettre la main à la poche sont totalement réactionnaires et rappellent fâcheusement la stigmatisation des « assistés ». De quoi nous inciter à faire entrer ce critère social dans notre libre choix du médecin…

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Blog du niveau intermédiaire |
ALG- Officiel |
Lerenouveaudebreuilpont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GRAND DEBT AUDO
| Perjalanana8
| Turlupinade