Révolutionnaires !

NPA haute vallée de l'Aude

Verdir le capitalisme ?

Classé dans : Ecologie et socialisme — 21 mars 2015 @ 11 h 35 min

arton2300-720a0

Nos divergences avec Europe Ecologie

Pour les élections départementales, Europe Ecologie a conclu des alliances à géométrie variable, parfois avec le parti socialiste, plus souvent avec le Front de Gauche comme dans l’Aude. Ce grand écart traduit les divergences au sein de l’équipe dirigeante, certains n’ayant pas avalé la sortie du gouvernement ; depuis le début du parti Vert la lutte des places occupe une place centrale dans les débats. Quant au bilan des expériences gouvernementales, on ne peut pas dire que la présence de ministres EELV ait fait beaucoup progresser les grands dossiers écologiques, à commencer par les choix énergétiques.

Ce que nous constatons en revanche c’est que le « programme commun » entre EELV et Nouvelle Donne d’une part, le Front de Gauche de l’autre, éloigne ce dernier de toute remise en cause du capitalisme, le mot ne figurant même pas dans les professions de foi. La lutte des classes a disparu, elle est remplacée par le « vivre ensemble ». Le prolétariat est dissous dans la citoyenneté. Contrairement à SYRIZA dont les candidat€s revendiquent l’exemple, les professions de foi restent très locales, muettes sur les salaires, les retraites et les conditions de travail (souvent dégradées dans les « entreprises locales » où les syndicats sont prohibés). C’est une grave erreur qui ouvre un boulevard à la démagogie du Front National.

Même si nous côtoyons des militants écologistes dans certaines luttes sociales et démocratiques et si nous nous retrouvons notamment contre le racisme et l’islamophobie, nous avons un peu de mal à oublier l’épisode du 29 mai 2005. En contradiction évidente avec ses préoccupations sociales proclamées, le parti des Verts a mené une campagne active pour le OUI au traité constitutionnel européen voulu par la droite et par le PS ; dans le même temps les militants de gauche constituaient des collectifs, décortiquaient et expliquaient ce projet libéral jusqu’à convaincre au final et faire triompher le NON.

Rappeler ce désaccord, ainsi que l’approbation par les mêmes du retour par la fenêtre d’un projet que nous avions mis à la porte, ça n’est pas vouloir régler des comptes. C’est souligner que EELV, certes avec de multiples guillemets et condamnations du « tout libéral », s’inscrit dans une construction européenne qui ne présente aucun avantage pour les peuples. C’est cohérent avec l’illusion du possible capitalisme vert et régulé par les institutions politiques. Ce n’est pas une divergence marginale : l’Union européenne est une machine de guerre au service des capitalistes, le chef d’orchestre des attaques contre les acquis sociaux. Pour être positives, les directives protégeant les oiseaux migrateurs ne compensent pas celles qui ouvrent au privé les services publics et la protection sociale complémentaire !

En concluant cette alliance électorale avec une formation qui ne remet pas en cause le système capitaliste, le PCF et le Front de Gauche pensent sans doute dessiner les contours d’une future gauche plurielle. Il n’est pas sûr que ce soit électoralement payant. Nous ne nous sentons pas obligés de bénir cette union de la carpe et du lapin. 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Blog du niveau intermédiaire |
ALG- Officiel |
Lerenouveaudebreuilpont |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GRAND DEBT AUDO
| Perjalanana8
| Turlupinade